Type de violence

Quels sont les indices qu’une personne pourrait être victime de violence ?

Quels sont les indices qu’une personne pourrait être victime de violence?

Dans la plupart des cas de violence familiale, il existe de nombreux indices. Même s’il n’y a pas d’indicateur unique, vous pouvez reconnaître les nombreux « signalétiques » qui indiquent qu’une personne a un comportement violent et qu’une personne est maltraitée. Pour aider une personne victime de violence physique,  émotive, psychologique, spirituelle ou financière, vous devez d’abord reconnaître les indicateurs d’un comportement violent et reconnaître les indices.

 

PRÉOCCUPATIONS COURANTES et POINTS À ENVISAGER

  • ÇA NE ME REGARDE PAS.
    IL PEUT S’AGIR D’UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT. LA VIOLENCE DANS LA COMMUNAUTÉ EST L’AFFAIRE DE TOUS.

  • JE NE SAIS PAS QUOI DIRE.
    DITES :  » JE COMPRENDS « ,  » JE TE CROIS  » ET  » CE N’EST PAS DE TA FAUTE « . MONTRER QUE ÇA VOUS PRÉOCCUPE EST UN BON DÉBUT

  • JE POURRAIS AGGRAVER LA SITUATION.
    NE RIEN FAIRE PEUT AGGRAVER LA SITUATION – LA VIOLENCE AUGMENTE AVEC LE TEMPS.

  • CE N’EST PAS SUFFISAMMENT GRAVE POUR UNE INTERVENTION DE LA POLICE.
    LES POLICIERS SONT FORMÉS POUR INTERVENIR – MÊME SI LE COMPORTEMENT N’EST PAS UN ACTE CRIMINEL, LES POLICIERS CONNAISSENT D’AUTRES RESSOURCES QUI POURRAIENT VENIR EN AIDE AUX FAMILLES VICTIMES DE VIOLENCE.

  • J’AI PEUR QU’IL DEVIENNE VIOLENT ENVERS MOI OU ENVERS MA FAMILLE SI J’INTERVIENS.
    PARLEZ-LUI LORSQU’ELLE EST SEULE. AVISEZ LA POLICE SI VOUS AVEZ REÇU DES MENACES. N’OUBLIEZ PAS DE MENTIONNER LES ARMES DISPONIBLES, S’IL Y A LIEU.

  • JE NE PENSE PAS QU’ELLE SOUHAITE VRAIMENT PARTIR CAR ELLE RETOURNE TOUJOURS.
    PEUT-ÊTRE, ELLE N’A PAS OBTENU LE SOUTIEN DONT ELLE AVAIT BESOIN POUR SURMONTER LES OBSTACLES – PAS D’ARGENT, PAS D’ENDROIT OÙ ALLER, PAS D’EMPLOI, PAS DE GARDIENNE, PAS DE MOYEN DE TRANSPORT, PAS DE MOYEN DE COMMUNICATION.

  • J’AI PEUR QU’ELLE SE FÂCHE CONTRE MOI.
    PEUT-ÊTRE, MAIS ELLE SAURA QUE VOUS PENSEZ À SON BIEN ET QU’ELLE POURRA COMPTER SUR VOUS LORSQU’ELLE SERA PRÊTE.

  • J’AI PEUR QU’IL SE FÂCHE CONTRE MOI.
    PEUT-ÊTRE, MAIS IL SAIT AUSSI QUE VOUS LUI OFFREZ DE L’AIDE.

  • LES DEUX SONT MES AMIS.
    SI UN AMI EST VICTIME DE VIOLENCE ET VIT DANS LA PEUR, VOUS DEVEZ LUI ACCORDER VOTRE SOUTIEN.

  • JE VAIS ATTENDRE QU’ELLE ME DEMANDE DE L’AIDE.
    PEUT-ÊTRE, ELLE A PEUR DE DEMANDER DE L’AIDE OU ELLE A HONTE.

  • S’IL VOULAIT DE L’AIDE, IL LA DEMANDERAIT, S’IL VOULAIT METTRE FIN À SON COMPORTEMENT, IL LE FERAIT.
    PEUT-ÊTRE, IL A TROP HONTE POUR DEMANDER DE L’AIDE.

  • CE QUI SE PASSE AU SEIN D’UN FOYER N’EST-IL PAS UNE QUESTION FAMILIALE
    PAS SI UNE PERSONNE EST VICTIME DE VIOLENCE – C’EST INACCEPTABLE ET CONTRAIRE À LA LOI

Indices d’une personne victime de violence

• Exprime des regrets et trouve des excuses pour le comportement violent de son partenaire. 

• N’a pas d’amis, ni de famille – n’a pas accès à un téléphone. 

• Est nerveuse lorsqu’elle parle en présence de son partenaire. 

• Tente de cacher ses ecchymoses. 

• Craint pour sa vie et pour la sécurité de ses enfants. 

• Trouve des excuses ou vous évite sur la rue. 

• Refuse d’admettre et ne voit pas le danger. 

• Se blâme pour le comportement violent et « marche sur la corde raide ». 

• Semble triste, seule, retirée, et a peur. 

• Semble malade plus souvent et s’absente du travail. 

• Semble être sur la défensive et fâchée. 

• Tolère en consommant des drogues ou de l’alcool. 

• Entretient une autre relation. 

• Lutte pour la garde de ses enfants.

Indicateurs d’une personne ayant un comportement violent 

  • Il l’appelle sans arrêt lorsqu’elle vous visite ou sort avec vous. 

  • Il l’humilie devant vous, il l’interrompt quand elle parle. 

  • Il tient des propos très sexistes, voir méprisants envers les femmes. 

  • Dénigre sa partenaire et adopte une attitude de supériorité – parle constamment et monopolise la conversation. 

  • Tente d’isoler sa partenaire de sa famille et de ses amis. 

  • Surveille sa partenaire en tout temps, même au travail. 

  • Frappe ou gifle sa partenaire. 

  • Menace de faire du mal à sa partenaire, aux enfants, aux animaux de compagnie et de détruire ses biens. 

  • Profère des menaces directes et indirectes liées aux armes à feu. 

  • Minimise le comportement violent – se dit la victime. 

  • Dit qu’il ne peut pas vivre sans elle et menace de se suicider. 

  • A des antécédents de violence.

  • Ne respecte pas l’autorité.

  • Consomme des drogues ou de l’alcool. 

  • Est très jaloux et soupçonneux. 

  • Utilise les enfants pour la harceler. 

 

 

Mots-clefs :, , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

TREGOUREZ E BRO GLAZIK |
agencevirtuel |
rebellesimpliquees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marvus
| Ouled Maallah او...
| PNL, Coaching et Hypnose Er...