Type de violence

Cette campagne choc montre que les mots peuvent blesser autant que les coups. Ca fait réfléchir

La violence verbale laisse-t-elle des marques comme le font les coups et autres brutalités physiques ? Est-elle vraiment prise au sérieux ? Dans son nouveau projet photographique, Richard Johnson nous livre des images aussi fortes qu’effrayantes sur la puissance d’impact des insultes subies au quotidien.

Tous les participants à ce projet ont eux-mêmes été victimes de violences verbales à un moment donné de leur vie. Le photographe a rendu l’expérience encore plus personnelle et libératrice, en demandant aux sujets photographiés de choisir une insulte qui les a particulièrement blessés.

« Je pense que l’objectif global du projet serait de mettre en lumière le fait que, lorsque nous nous concentrons sur l’intimidation en tant que société, nous nous concentrons sur la violence physique réelle(…) Un père qui bat son fils ou sa fille reçoit beaucoup d’attention de notre part mais avant qu’il ne mette la main sur quelqu’un, on oublie souvent la violence verbale qui précède » a déclaré Richard Johnson dans une interview accordée au HuffPost.

Les blessures physiques peuvent s’effacer avec le temps. Les mots restent gravés à jamais. N’hésitez pas à partager cet article au plus possible la violence verbale est un fléau !

Pour voir l’article au complet et la source : http://www.demotivateur.fr/article-buzz/une-campagne-choc-montre-que-les-mots-peuvent-blesser-autant-que-les-coups-903

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

TREGOUREZ E BRO GLAZIK |
agencevirtuel |
rebellesimpliquees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marvus
| Ouled Maallah او...
| PNL, Coaching et Hypnose Er...